La place de marché, l’avenir du e-commerce multicanal ?

La place de marché, l’incontournable du e-commerce

Le e-commerce ne cesse d’évoluer pour s’adapter à des consommateurs toujours plus exigeants, aux mouvements d’innovation constants qui transforment le paysage numérique, et aussi à la transformation digitale à laquelle aucune entreprise ne saurait échapper aujourd’hui. La place de marché, espace en ligne où un opérateur met en relation acheteurs et vendeurs, est un modèle qui prend toujours plus d’ampleur et prend d’assaut le monde du e-commerce.

Qu’apporte-t-elle de plus au e-commerce ?

Avant tout plus de choix pour le consommateur, car elle permet d’élargir considérablement le stock sans investissements de stock ou de logistique.La Fnac, par exemple, a ainsi pu passer d’une offre de 300 000 produits sur son site e-commerce à plus de 12 millions en se tournant vers la place de marché. Cette compétition accrue entre les vendeurs qui vont proposer leur offre au sein de ce même espace permet également au consommateur de tirer le meilleur prix, tout en étant rassuré par la qualité de service garantie par l’opérateur. Un modèle triplement gagnant, puisque que pour les vendeurs cela permet d’avoir accès à plus de trafic qualifié, et que la place de marché s’avère pour l’opérateur plus rentable que le e-commerce traditionnel. Pour Philippe Corrot, co-fondateur de Mirakl,  « il faut également la considérer comme un outil pour déterminer ce que veulent les consommateurs, et pour proposer une offre pertinente et attractive. Elle se positionne en observatoire des tendances pour les marques et les distributeurs« .

A qui s’adresse la marketplace ?

Loin de s’adresser uniquement aux plus grosses enseignes, la place de marché s’adresse aussi aux petits acteurs qui peuvent ainsi facilement proposer un stock plus large. Dans le cas des marketplaces de niche, cela permet de proposer la longue traine en se reposant sur l’expertise de vendeurs tiers sur des produits très spécifiques, et de se concentrer sur ceux à plus forte valeur ajoutée en renforçant ainsi sa légitimité.  Et si l’approche peut différer en fonction des entreprises, la logique reste la même. Le but est de proposer l’offre la plus complète possible, et de replacer le consommateur au coeur des stratégies marketing. Le client aujourd’hui ne va plus en magasin pour chercher un conseil. Il se documente en amont sur Internet, et se déplace par la suite pour voir le produit de ses yeux avant de l’acheter. C’est là que la marketplace peut entrer en jeu au bénéfice des points de vente, grâce au « Store-to-Web ». Concrètement, si une référence vient à manquer, un vendeur pourra proposer de la commander sur sa propre place de marché. Le consommateur recevra l’article directement chez lui ou, s’il le souhaite, pourra le retirer en magasin en moins de 48 heures.

 

Pour en savoir plus, découvrez l’entretien de Philippe Corrot, président de Mirakl, dans Les Clés de Demain (Le Monde)