E-commerce: l’offensive antichinoise de Bruxelles

L’Europe ne veut plus être un Far West fiscal pour les commerçants en ligne. À compter du 1er juillet, les règles vont rendre beaucoup plus difficile la fraude à la TVA. Celle-ci est aujourd’hui largement répandue, surtout parmi les vendeurs non européens – essentiellement chinois – qui proposent leurs produits au sein de l’Union.