Mirakl : la recette d’un succès français

Fondé en 2019 par le gouvernement français, le label Next 40 vise à soutenir et promouvoir 40 jeunes entreprises considérées comme prometteuses et susceptibles de devenir des leaders technologiques. Un label qui accueille d’ailleurs Mirakl, la dernière licorne française en date. Présent sur la scène de l’Innovation Week Philippe Corrot, Co-founder & CEO de Mirakl, explique le succès de la startup française.

Accéder a l’article complet sur le site du Hub Institute

 

La DFCG récompense les DAF de Mirakl et de Worldline

Le secteur numérique est clairement à l’honneur cette année à la DFCG. Lors de son l’association a en effet remis le prix de Jeune Financière de l’année à Marie Best, CFO de la licorne française éditrice de marketplaces Mirakl. En 2020, elle a soutenu un impressionnant quatrième tour de table de 255M€. 

Accéder a l’article complet sur le site du Monde Informatique

 

Tout sur les fortes ambitions de Leroy Merlin avec sa marketplace

Leroy Merlin, depuis le mois de mai 2020, dispose de sa propre marketplace. Elle compte aujourd’hui quelque 170000 références et montera encore en puissance dans les mois à venir. Elle vient signifier, surtout, les ambitions de Leroy Merlin sur ces marchés en ligne, en plein développement.

Accéder a l’article complet sur le site de LSA Conso

 

Black Friday : Beau succès pour les marketplaces de Mirakl

L’éditeur de Marketplace, qui équipe Carrefour, Auchan, la Fnac, ou encore Kroger aux Etats-Unis, communique les chiffres des ventes réalisées par ses clients sur le récent Black Friday. Le GMV brut sur les places de marchés alimentées par Mirakl s’élève ainsi à 160 M$, durant l’évènement.

Accéder a l’article complet sur le site de LSA Conso

 

Amazon : en France, quelles alternatives face à la suprématie du géant américain

Des responsables politiques ont pris l’engagement d’un « Noël sans Amazon » et des solutions alternatives existent, puisque si le géant américain est le premier acteur de la vente en ligne en France, il est loin d’y être incontournable. De loin premier e-commerçant en France, Amazon détient quelque 16,5% du marché français des biens physiques vendus en ligne, si l’on inclut les grandes surfaces alimentaires dans l’équation (7,4 milliards d’euros sur un marché des biens physiques vendus en ligne de 44,5 milliards d’euros sur un an), selon de récentes estimations du panéliste Kantar. Lui revendique peser « à peu près 1% » du commerce de détail en France.

Accéder a l’article complet sur le site de frenchweb